PROTECTION ANTIMITES DES TAPIS EN LAINE 

 
Les tapis et les moquettes en fibres naturelles tels que le coco, le sisal et la laine sont testés par le GUT quant à leurs résidus en pesticides. Dans ces tests la présence de résidus de certains pesticides est interdite (contrôle GUT des substances nocives).
Les  antimites à  base de perméthrine ou  de  sulcofu-
rone constituent une exception pour laquelle le GUT prescrit des quantités inoffensives pour la santé. Ces substances  chimiques, acceptées  uniquement  dans 
les tapis contenant au moins 50% de laine, garantissent une protection sûre et durable contre l'envahissement par les insectes. Lorsqu'elles ne sont pas utilisées, des larves de mites ou d'insectes  peuvent en effet s'installer. Cette mesure n'est, bien sûr, pas nécessaire pour la grande majorité des tapis en fibres synthétiques. La perméthrine, un pyréthrinoïde qui constitue la substance active, est utilisée à cette fin depuis plus de 10 ans déjà. Le choix de cette substance est guidé par les avantages suivants:

  • Grande efficacité contre l'envahissement par les larves de mites et d' insectes pour des quantités proportionnellement faibles,
  • Protection sûre et durable de la marchandise,
  • Inoffensive pour l'homme lorsqu'elle est utilisée de manière adéquate
Une protection durable de la marchandise est assurée par le fait que cette substance se fixe solidement aux fibres, qu'elle y persiste pendant l'utilisation de la marchandise et qu'elle résiste même à plusieurs nettoyages humides.

Après un essai approfondi de l'insecticide anti-mites, le Ministère fédéral allemand de la santé a conclu: "[…] on peut estimer que l'imprégnation (de l'apprêt anti-mites) des tapis et des revêtements de sol ne constitue pas un risque important pour la santé […]". Par cet avis, les autorités berlinoises se rallient au point de vue de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et des autorités américaines (EPA). Ces dernières viennent d'autoriser récemment l'utilisation de cette substance en tant qu'insecticide anti-mites aux Etats-Unis après des essais très approfondis et très rigoureux. Le BgVV (Institut Fédéral pour la Protection de la Santé du Consommateur et pour la Médecine Vétérinaire) ajoute à ce propos: "[…] que dans  l'état actuel des connaissances et à condition que l'imprégnation soit faire de manière adéquate, rien n'indique que l'utilisation de ces tapis ou revêtements de sol constitue un quelconque danger pour la santé, […]".

En résumé, les tapis en laine doivent être protégés contre les attaques des insectes, pour garantir l'hygiène des habitations et empêcher la destruction précoce de la marchandise. L'utilisation de perméthrine en tant qu'insecticide dans la prévention contre les mites et les insectes ne met pas en danger la santé du consommateur.










 
Extraits de la brochure publiée par le Ministère fédéral de la recherche et de la formation relative au projet commun

"Exposition à la perméthrine dans les pièces d'habitation"

Les effets sur la santé humaine dûs aux pyréthrinoïdes (insecticides) dans les espaces d'habitation et de travail

Résultats de l'étude sur le biomonitoring des pyréthrinoïdes, le contrôle de leurs  effets et de leur présence dans les pièces intérieures
 

 



Aucun risque pour la santé n'a été identifié 

Les résultats de l'étude ne fournissent aucune indication de danger pour la santé des occupants en bonne santé d'habitations dans lesquelles on trouve des tapis en laine ou de la moquette enduits selon les règles de l'art d'un apprêt d'insecticide et plus précisément de perméthrine.


       


Contenu:

1. Introduction
Il y a quelques années, l'exposition aux pyréthrinoïdes dans la population générale, que ce soit dans le cadre de mesures de destruction de la vermine ou d' émanations de tapis en laine ou de moquettes enduits d'un apprêt insecticide, a fait l'objet d'un vif débat et même de controverses juridiques. C'est ainsi que certaines personnes touchées se sont plaintes, e.a. de lésions nerveuses chroniques et d'une série de symptômes aspécifiques. Comme souvent, ce conflit d'intérêt a donné lieu à une mêlée complexe entre les victimes potentielles, des données scientifiques insuffisantes et des points de vue scientifiques. […] Dans ce contexte, le Ministère fédéral de la recherche (BMBF) a commandité un projet commun de recherche stipulant que le secteur concerné devait y participer financièrement à part égale. […] deux études prospectives ont été menées qui, pour la première fois furent conçues pour fournir des données solides sur les désagréments infligés à des volontaires, pour établir une corrélation entre le désagrément et l'exposition et pour identifier les éventuels dangers pour la santé. Cette recherche a été menée de manière indépendante et […] le projet a dès lors été évalué par des experts neutres. […]
 

2. Le projet commun "Exposition aux pyréthrinoïdes dans
    l'habitat"

[…] Une étude comprenait les individus dans les habitations desquels se trouvaient des tapis qui contenaient des pyréthrinoïdes et dès lors potentiellement exposés à long terme à l'insecticide  […]

Pour calculer la concentration des pyréthrinoïdes, celles-ci ont été mesurés dans l'air ambiant et dans la poussière des pièces étudiées (monitoring des pièces intérieures). Pour détecter les effets possibles des pyréthrinoïdes sur la santé de l'homme, les sujets ont été interrogés sur leurs plaintes éventuelles, ont passé un examen médical et ont subi d'autres contrôles de santé. Parmi ces derniers, des analyses d'urine en vue de trouver des produits du métabolisme (biomonitoring) des pyréthrinoïdes, des analyses de sang en rapport avec de nombreux paramètres immunologiques ainsi que d' éventuelles lésions au système nerveux (tests neurophysiologiques et encéphalogrammes). Ces diverses analyses devaient apporter des réponses aux questions telles que:

  • La présence de pyréthrinoïdes dans les habitations affecte-t-elle d'une manière significative les occupants ?
  • L'exposition unique (mesures de lutte contre la vermine) ou permanente (tapis en laine) aux pyréthrinoïdes modifie-t-elle l'état de santé des sujets exposés ? 


3. [..] Problèmes pour la santé dûs à la perméthrine dans
         les tapis et les
moquettes en laine

       [..] Questions fondamentales de l'étude

  • Dans les locaux d'habitation dans lesquels se trouvent des tapis en laine, quel est le degré d'exposition à la perméthrine contenue dans la poussière ou dans l'air ambiant ?
  • Quelle est la part de particules de perméthrine qui pénètre jusque dans les poumons ?
  • Dans quelle mesure la perméthrine qui se trouve dans les tapis en laine est-elle absorbée biologiquement, et plus précisément, la retrouve-t-on dans le métabolisme des urines humaines? 
  • Y a-t-il une corrélation entre la concentration de perméthrine dans l'air ambiant et la concentration des métabolites (produits de dégradation) de perméthrine ?
  • Y a-t-il une corrélation entre la concentration de perméthrine dans l'air ambiant ou du taux de ses métabolites dans les urines et l'état de santé ?


4. Corrélations établies et non établies
      [..] La perméthrine dans la poussière ambiante et dans la
           moquette 

  • Lorsque la concentration de perméthrine dans les fibres des moquettes augmente, on note également une augmentation de sa concentration dans la poussière ambiante.
  • Comparativement à l'apprêt de la moquette, la perméthrine présente dans la poussière peut augmenter plus rapidement, c'est-à-dire que la concentration de perméthrine trouvée dans la poussière ambiante peut être supérieure à celle présente dans les fibres du tapis.
  • La poussière des habitations dans lesquelles se trouvent des moquettes traitées à l'Eulan recèle une concentration nettement plus élevée de perméthrine que celle enregistrée dans les études de "l'exposition secondaire".
      [..] Mesure de l'air intérieur ambiant
  • La concentration de perméthrine dans l'air est très faible: dans 19% des cas elle est inférieure au seuil de détection.
  • Il n'y a pas de corrélation identifiable […] significative entre la concentration de perméthrine dans l'air ambiant et dans la poussière.
  • La perméthrine présente dans l'air est attribuable à l'usure permanente de petites fibres du tapis.
      [..] Biomonitoring
  • La détection des métabolites de la perméthrine dans les urines est avant tout lié à l'absorption de perméthrine, mais:
  • D'une manière générale, la concentration de perméthrine dans les urines est très faible et souvent en dessous du seuil de détection.
  • La concentration de metabolites de perméthrine dans les moquettes, la poussière domestique et l'air ambiant ne démontre aucune corrélation significative avec les concentrations des métabolites urinaires.
      [..] Recensement des symptômes 
  • Aucune corrélation significative n'a été établie entre l'apparition d'un symptôme et la concentration de perméthrine dans l'air.
  • La concentration des métabolites de la perméthrine dans les urines ne démontre aucune corrélation significative avec la déclaration des symptômes.
  • Le type et la fréquence des symptômes peut être comparée à ceux d'une étude comparative non influencée par les pyrethroïdes.


5. Conclusion
Les résultats de l'étude sur l'intérieur des habitations dans lesquelles on trouve des tapis en laine ou des moquettes traités à l'Eulan peuvent être résumés comme suit:

Le monitoring des locaux intérieurs a montré que la concentration de perméthrine dans la poussière est très élevée. Cette concentration était a néanmoins très faible dans l'air significatif d'un point de vue toxicologique. Etant donné que dans l'étude dont il est question ici, la principale voie d'absorption était l'inhalation, il est prévisible que l'exposition des occupants se situera à un niveau mineur.

Les concentrations des métabolites urinaires enregistrées dans le biomonitoring sont comparables à celles trouvées dans d'autres études réalisées sur la population générale. Un petit nombre seulement des échantillons révèlent des valeurs supérieures au seuil de détection.

La fréquence des symptômes liés à la santé est également similaire à celle observée dans une étude comparative réalisée sur des sujets non exposés à la perméthrine. Les sujets étudiés percevaient manifestement un éventail de symptômes subjectifs comparable à ceux de l'étude dont il est question ici. Une corrélation entre l'état de santé en présence de perméthrine dans l'air ambiant et la concentration de ses métabolites urinaires n'a pu être établie. La conception de cette étude ne permet pas de répondre à la question de savoir si ce constat vaut également pour les sujets particulièrement sensibles, et notamment les allergiques.

Un label special appliqué sur les moquettes en laine traitées avec de la perméthrine serait bénéfique pour les consommateurs et devrait dès lors être envisagée.
 


Il n'y a pas de risque pour la santé identifiable
Les résultats de l'étude ne fournissent aucune indication d'un risque pour la santé des occupants en bonne santé d'habitations dans lesquelles se trouvent des tapis ou des moquettes en laine, apprêtés avec l'antimites/insecticide perméthrine dans les règles de l'art.

 


    Sources:
     

 
     
 
GUT: Moquettes testées pour la qualité de votre environnement